lundi, 20 novembre 2017

Enceinte et sportive : c’est possible ? Alantaya dit oui !

La pratique d’une activité permet de maintenir un bon état psychologique et de limiter le stress lié à la grossesse. Par ailleurs, une activité physique pourrait prévenir l’apparition de maladies pour le fœtus et la maman (diabète gestationnel par exemple). 

Mais avec le ventre qui s’arrondit, quel sport choisir ?

Les activités physiques les plus accessibles restent la marche, l’aquagym, la natation, le yoga ou même le vélo (jusqu’au 5ème mois de grossesse). Mais attention : ménagez-vous, allez-y à votre rythme ! C’est un moment de détente et de plaisir ! En revanche, évitez des activités violentes ou qui vous risquent à des chutes : le ski, l’athlétisme, l’équitation ou bien même l’escalade.

Au quotidien, n’oubliez pas les exercices de respiration appris lors des exercices de préparations avec votre sage-femme. La respiration sera bénéfique lors de l’accouchement et vous apportera la relaxation dont vous pourriez avoir besoin. On peut considérer la respiration comme une activité physique à part entière, douce et qui sollicite de nombreux muscles.